LUNERR
FARAGORN
 
      Lunerr de Frédéric Faragorn, premier tome d’une trilogie à la fois de science fiction et fantastique, se veut récit poétique et philosophique tout en demeurant néanmoins un roman d’aventure.
   Lunerr est un garçon d’une douzaine d’années qui, suite à une parole prononcée lors d’une rêverie, reçoit une terrible correction puis voit sa vie basculer. Cet événement qu’il juge cruel, injustifié, l’amène à porter un regard critique sur la société où il vit, sur ses règles, sa structure sociale, ses croyances.
     Sa rencontre avec Ken Werzh un vieil homme inquiétant et atypique lui ouvre les portes d’une plus grande réflexion sur le savoir, sur le monde qui entoure sa cité de Keraël, vase clos, étouffant, symbole même de la pensée étriquée et sclérosée de ses habitants. Ballotté entre deux croyances, déçu par ses camarades, au crépuscule de son enfance, il tente de se frayer un chemin vers une vie d’individu indépendant.
     La fin de Keraël dans un cataclysme brutal et inattendu, métaphore tellurique du cataclysme intérieur du garçon, le pousse à partir vers cet Ailleurs, promesse de liberté et de savoir. Il entraîne dans son sillage des jeunes gens égarés qui trouvent en lui un guide, ou tout au moins la seule personne dans ce lieu dévasté qui ait un but : découvrir le monde.
     Aux premières pages du livre, Frédéric Faragorn nous présente un enfant réservé, discret, et c’est en adolescent affirmé au dernier chapitre que Lunerr mène ses compagnons vers une nouvelle existence.
     Le second tome, Lunerr Morgan voit le garçon confronté à la dure réalité de meneur de troupe ce qui nourrit davantage encore sa réflexion sur le vivre ensemble des sociétés humaines et sur le phénomène de croyance. Sa quête de savoir vrai, source de réponses à ses multiples interrogations, contraint Lunerr à accepter les limites de la connaissance mais à espérer sans cesse de les repousser, suivant ainsi le chemin d’expérience et de culture emprunté par l’humanité depuis l’aube des temps.
      Le troisième tome offre davantage de réponses aux compagnons de Lunerr et Morgan, et révèle les orientations folles prises par l’espèce humaine.
     Lunerr, Lunerr Morgan sont au final des romans réalistes situés dans un futur lointain où les protagonistes du récit regardent le monde en face, tentant d’approcher au mieux sa réalité et de définir ce qui fait de nous des humains.

 
 
                Lunerr est paru à l'Ecole des loisirs
 
Ecrire à Frédéric Faragorn  :     frederic.faragorn@gmail.com
 
Page facebook Lunerr Faragorn

lunerr faragorn extrait_chapitre_1

Extraits d'articles, critiques et commentaires sur Lunerr publiés en ligne.
Extraits et liens.

http://enfantipages.blog.lemonde.fr/2013/01/14/lunerr/

… Un roman étrange, puissant, porté par une plume qui sait magistralement manier le mystère. Avec des ingrédients tels que la religion, la dictature ou l'espoir, l'auteur livre un texte particulièrement riche et happant. Laissez-vous surprendre.

http://toutelaculture.com/2012/10/lunerr-de-frederic-faragorn/

Frédéric Faragorn est un grand rêveur de mondes imaginaires qui s’inscrit dans la lignée de Jules Verne et de Paul d’Ivoi. Auteur d’une trilogie fantastiqueChantelune publiée chez Bayard, ce conteur-interprète reprend son chemin de plume avec cette nouvelle aventure fantastique. Dommage que la production d’un si remarquable auteur soit si rare car son inspiration lorsqu’elle se manifeste a de quoi susciter notre admiration… la manière dont le livre se termine donne envie d’en lire la suite dans les plus brefs délais.

http://www.penseesbycaro.fr/2013/05/litterature-jeunesse-les-chroniques-de-marje-10/

http://deslivresetlesenfants.blogspot.fr/2013/09/lunerr-ffraragorn-189-p-ecole-des.html

… Ce roman dystopique est vraiment dépaysant…. J’espère qu’il ouvre sur une suite car ce roman m’a beaucoup plu… Lunerr m’a souvent surprise et profondément touchée… De nombreuses symboliques évoquées demandent une certaine maturité et une certaine culture historique... ( ) … incitent le lecteur à réfléchir à la portée du libre arbitre, du doute et des ravages de l’endoctrinement.

http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php?article5634&var_recherche=lunerr

… le propos étant essentiellement philosophique. Malgré tout, la tension omniprésente, et la révélation de la vérité que promet la fin, nous tiennent en haleine. A travers les personnages de Ken Werzh et des représentants religieux, ce sont deux idéologies qui s’affrontent, deux conceptions de la vérité. Jusqu’au bout, le lecteur est sur la corde raide, ne sachant de quel côté va pencher la balance.

Cette histoire pourrait rapidement sombrer dans un salmigondis religieux et moral, annoncé par une couverture aux allures bibliques. L’auteur évite cet écueil puisque Lunerr choisira de quitter Keraël, en proie au chaos, pour ne plus y revenir, tirant ainsi un trait sur les petites considérations dogmatiques des uns et des autres. Qui plus est, Frédéric Faragorn emballe l’affaire dans une langue sans reproche qui procure à son roman une puissance évocatrice indéniable....

http://alombredesnenuphars.over-blog.com/article-lunerr-113222515.html

… J’ai été captivée par ce village au milieu du désert par la ténacité de ses habitants, par la poésie de leur croyances et la petite touche de fantastique... et par la peur qu’inspire Ken Werzh, mâtinée de curiosité et d’envie de connaître ses racines, l’histoire de tout un monde.... On commence la lecture et on ne peut pas lâcher ce très beau roman, on ne veut pas quitter Lunerr... Les sujets abordés sont complexes, et le texte est très habile, le tout servi par une belle plume, du rythme, des personnages très attachants, et une vie ouverte qui laisse espérer une suite. A lire à partir de 12 ans, sans limite "supérieure" d'âge !

http://www.mort-sure.com/t6487-frederic-faragorn-lunerr

Un épatant one-shot dystopique, qui permet idéalement de faire découvrir le genre à un enfant dès 11 ans ! 

…Avec sa touche de fantastique, Lunerr apporte toutes les clés pour attirer les lecteurs les plus jeunes dans un univers surprenant, où ils découvriront une ville séparée du monde, qui a oublié qu'un monde existait...

Idéal pour faire connaître la dystopie, je vous dis !  Une surprise géniale ♥

http://blogclarabel.canalblog.com/archives/2013/09/27/28080811.html

… c'est un fichu bon roman, qui vous embarque dans un imaginaire riche et instructif. Il ne se contente pas de nous raconter une histoire dont le suspense grossit au fil des chapitres, il nous confronte à des idées plurielles qu'il faut prendre avec recul, analyser, adopter ou rejeter…

... L'histoire se déroule essentiellement sur un rythme nonchalant, puis subitement elle s'emballe, devient folle, ça fuse dans tous les coins, pour terminer sens dessus dessous. C'est stupéfiant. Si l'effet recherché était de nous secouer les puces, c'est particulièrement réussi !... Forcément, j'ai été séduite et je lirai avec grand plaisir les deux autres tomes qui suivront.

http://revedurenard.online.fr/index.php?post/2013/04/15/Dans-mon-terrier-2

... Entre fantasy et post-apo, une lecture étonnante ! Une idée originale, bien menée, entre gravité, étrangeté, et même humour. Un univers très intéressant, que l'on peut regretter de ne pas voir développé davantage... J'aime bien les one-shot, mais j'en demanderais bien un peu plus pour une fois !

http://lisieux.c3rb.net/index.php?option=com_content&view=article&id=642:lailleurs-existe-t-il-&catid=8:coups-de-coeur&Itemid=28

… Un livre qui n'est pas très long mais qui vous cloue sur place. Et puis le pitwak Mourf est si étonnant !!

http://ccrvs.bibli.fr/critiques/ados/article/lunerr-de-frederic-farazorn

.... un roman où l’on est très vite dans l’univers particulier et qui nous pousse à nous interroger sur la liberté, le droit à la révolte et à la connaissance, à la façon de diriger sa vie... Une seule envie : connaître la fin !

http://rayon-passion.blogspot.fr/2013/03/lunerr-de-frederic-faragorn.html

Un épatant one-shot dystopique, qui permet idéalement de faire découvrir le genre à un enfant dès 11 ans!

Avec sa touche de fantastique, Lunerr apporte toutes les clés pour attirer les lecteurs les plus jeunes dans un univers surprenant, où ils découvriront une ville séparée du monde, qui a oublié qu'un monde existait...

... Idéal pour faire connaître la dystopie, je vous dis !

http://lespetitslivresdelizouzou.hautetfort.com/search/lunerr

http://lespetitslivresdelizouzou.hautetfort.com/archive/2013/03/20/lunerr-de-frederic-faragorn.html

… La fin m'a énormément marqué. Déjà car le rythme s'intensifie vers la fin de l'histoire. Tout va très vite et le lecteur est alors très pris dans le dénouement. De plus, elle m'a interpellé car l'auteur nous laisse en quelque sorte une fin ouverte. Y aura-t-il une suite ? Telle est la question ...

http://librairiecomptines.hautetfort.com/archive/2012/11/03/lunerr.html

… on retrouve dans ce roman une poésie, un ton, qui emportent le lecteur bien au-delà de la fantasy jusqu’aux frontières d’un certain mysticisme incarné ici par Lunerr quittant Keraël détruite à la tête d’une petite troupe, tel Moïse chassé d’Egypte.

http://eden-zorjunn3.skyrock.com/3156854316-Lunerr-de-Frederic-Faragorn.html

... Lunerr, le personnage principal est très attachant. Son animal de compagnie est étrange, mais drôle.... J'ai beaucoup aimé suivre ce jeune homme. Son aventure le fait mûrir au fil des pages…, un livre qui se lit vite, et qui est parfaitement adapté à un enfant ou un adolescent. Vraiment un bon livre !

http://heuresdefantasia.canalblog.com/archives/2013/02/21/26441473.html

Mais ce qui compte dans Lunerr, c’est l’atmosphère apocalyptique, l’idée d’une société qui a pu être prospère puis a dû retourner à des conditions de vie primaires suite à une catastrophe tenue secrète par la caste dirigeante. Frédéric Faragorn a soigné son environnement. On pioche à la fois à la science-fiction (le pitwak, petit animal qui accompagne Lunerr) et à des origines celtes (les drouiz-druides, et aussi d’autres consonances y font immanquablement penser). On mixe le tout avec une très curieuse délicatesse d’écriture, on rajoute quelques secrets choquants, et on obtient une société violentée, devenue violente, et pourtant comme anesthésiée… Rien ne bouge, rien n’avance : Keraël attendait son élu, ce sera Lunerr, prêt à la fin du roman à tracer son propre chemin et à y entraîner les autres. La fin ouverte peut appeler une suite, je ne la souhaite pourtant pas tant ce premier tome, très bien écrit, presque doux sous son propos dur et déroutant, m’a séduite.

http://blogs.mollat.com/blogados/tag/frederic-faragorn/

… Entre fantasy et anticipation, Lunner est un roman poétique et intrigant, porté par une écriture et une construction subtiles qui savent ménager le suspense et entretenir la curiosité du lecteur. Frédéric Faragorn a créé un univers original où tous les éléments mis en place au cours du récit font sens au fur et à mesure de la lecture, autant pour le héros que pour le lecteur.

http://lesmotsdelafin.over-blog.com/article-lunerr-113706360.html

 Un adolescent courageux face à son destin en quête de vérité et de liberté dans une fable initiatique très convaincante, un décor et une atmosphère emplient de lumière, de violence, de mystère, de suspense, une dose d'humour avec Mourf le curieux animal de compagnie de lunerr, de l'action, du rythme, une société totalitaire, la toute puissance de la religion. Un très bon roman jeunesse.

http://www.initiales.org/Lunerr.html

 … Un lieu, des mots, une ambiance de roman d’anticipation plutôt agréable et accessible aux juniors. Pas mal du tout !

http://fr-fr.facebook.com/notes/bibliomedia-lausanne/coup-de-coeur-roman-jeunesse/512126215474939

… Une intrigue bien tissée, un héros investi d’une mission, un monde tout à la fois de fantasy et de science-fiction que l’on peine à quitter à la dernière page, voilà un excellent roman à mettre dans les mains des 10-12 ans. Et je ne m’étonnerai pas de la parution d’un second tome parce que tout reste ouvert à l’aventureuse découverte de l’ailleurs.

http://cannibaleslecteurs.wordpress.com/2012/11/11/lunerr-de-frederic-faragorn/

Le grand intérêt de Lunerr est d’aborder des sujets essentiels de la vie des hommes avec clairvoyance, voire avec audace. … Frédéric Faragorn parle aussi de transmission, d’héritage, d’éducation, et surtout de liberté de penser – autant de sujets fondamentaux, et susceptibles de faire écho aux interrogations de ses jeunes lecteurs….. Enfin, le roman ne serait pas réussi sans de bons personnages, et à ce titre,Lunerr est excellent, du jeune héros à son pitwak, animal de compagnie parlant drôle et touchant, en passant par son vieux maître, énigmatique et inquiétant, sa mère, ses amis, les drouiz… Une galerie riche et bien en place dans un décor imaginaire d’une grande force visuelle.

http://www.khimairaworld.com/lunerr-2/

Un roman très bien écrit, avec une énergie propre dans lequel Frédéric Faragorn nous embarque dans un univers formidable, un monde construit passionnant et surprenant, pour lequel on espère bien qu’il y aura une suite… pris au piège de sa lecture dès les premières pages.

http://autrecotedumiroir.net/lunerr

Frédéric Faragorn signe avec Lunerr un texte magnifique sur la liberté de penser et la transmission du savoir.

http://jaipasdidee.com/?p=1896

Enorme coup de coeur pour ce petit bijou de 189 pages…. Prenez ce livre, ouvrez-le, lisez-le, aucun regret possible.

http://gwordia.hautetfort.com/archive/2012/09/28/lunerr-de-frederic-faragorn.html

... Ce livre à classer au rayon science-fiction n'est pas seulement doté d'une énergie littéraire qui l'érige au rang de page turner, il est également un roman d'initiation profond qui amène le lecteur à s'interroger sur des questions essentielles. Le droit à l'erreur, le droit de révolte, la transmission du savoir, la liberté de penser sont autant de notions évoquées en filigrane, au gré des circonstances délicates que doit affronter le jeune Lunerr....

....L'on est immergé dans cet univers fantastique dès les premières pages que l'on tourne, tourne et tourne encore irrésistiblement jusqu'à avoir, enfin, le fin mot de l'histoire… Les thématiques de ce roman offrent une approche allégorique des dérives politiques ou religieuses et sont une formidable occasion d'éveiller la conscience politique des jeunes lecteurs et de les faire réfléchir sur les possibilités (nécessités ?) de s'affranchir des pensées formatées….

Voilà incontestablement un excellent roman à mettre entre toutes les mains dès 12 ans !

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2012/11/05/lunerr.html

Coup de coeur pour un titre particulier, très bien écrit, à dévorer sans tarder ... clic !

http://lacollineauxlivres.wordpress.com/2012/11/21/lunerr-frederic-faragorn-ecole-des-loisirs/

… On le dévore….

http://www.opalivres.com/selection-2012/romans-2-semestre-de-11-%C3%A0-15-ans-et/lunerr/

Un livre passionnant où le fantastique, le réalisme et la dureté de la société, la poésie et le suspense se mêlent intimement.

On est tenu en haleine jusqu’au bout !

La fin apocalyptique mais ouverte laisse le lecteur en attente d’un hypothétique deuxième livre qui verrait Lunerr, tel Moïse, guider son peuple ou ce qu’il en reste vers un ailleurs plus clément…

 

 

FREDERIC FARAGORN

Frederic Faragorn, Raconteur d'histoires

Il est l'auteur des romans Lunerr, Lunerr Morgan (février 14) parus aux Editons l'Ecole des loisirs, du Chantelune chez Bayard Jeunesse, du Kikalaopatapoutouf et de plusieurs autres textes parus sous divers pseudonymes.

Il anime depuis plus de quinze ans des ateliers théâtre, écrit et met en scène des spectacles pour jeunes artistes.

Il raconte à l'oral des histoires traditionnelles ou contemporaines, lit ou interprête des textes et collabore au groupe rock

La Voie des Corbeaux.

https://fr-fr.facebook.com/pages/La-Voie-des-Corbeaux/172556972809096 

http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-livre-nvo.php?reference=E131796

 

 

visites